19/08/2017

Animaux du Bois-de-la-Bâtie

 

Animaux tués au bois de la bâtie

Le MCG veut des explications

Le chef du Service des espaces verts (SEVE) a déclaré que les euthanasies ont été décidées par le Vétérinaire cantonal. Celui-ci dément catégoriquement dans la « Tribune ». Face à un nouveau dysfonctionnement du SEVE, le MCG va déposer une interpellation.

Après avoir abattu de manière invraisemblable les arbres de la plaine de Plainpalais, pour un coût phénoménal, c’est un nouveau scandale qui frappe le SEVE. Des habitants se sont inquiétés de la disparition d’animaux dans le parc du Bois de la Bâtie.

Nous apprenons par la « Tribune » que le SEVE reconnaît avoir abattu des animaux, pour des motifs indéterminés. Alors que le chef du SEVE, Daniel Oertli, prétend (édition du 15 août 2017) que «les euthanasies sont décidées par le vétérinaire cantonal », celui-ci dément cette information dans le journal du lendemain. Il indique ne pas avoir le pouvoir de prendre une telle décision et qu’il en est simplement informé.

Nous sommes surpris des pratiques du SEVE qui se prend des libertés inexpliquées sur le patrimoine naturel des Genevois.

Le MCG estime que la vie des animaux doit être prise en considération avec sérieux et ne doit pas être traitée comme des objets que l’on remplace, selon les fantaisies des uns ou des autres.

Nous sommes révoltés de cet abattage, réalisé en totale opacité, démontrant un mépris non seulement à l’encontre des animaux mais aussi de la population genevoise qui est attachée aux bêtes peuplant le Bois de la Bâtie.

Nous demanderons des explications à M. Guillaume Barazzone, responsable du SEVE et de ses nombreuses dérives.

Daniel SORMANNI, chef du groupe MCG au Conseil municipal Ville de Genève

François BAERTSCHI, conseiller municipal MCG Ville de Genève

Renseignements D. Sormanni: 076 379 64 07.

12:08 Écrit par Daniel Sormanni dans Air du temps, Citoyens, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.