16/07/2016

Ouf, la Suisse n'est pas membre de l'Union Européenne.

 

Les Présidents de la commission européenne passent et les politiques sont les mêmes.

Des règlent que l’on impose aux Etats, tatillonnes, inefficaces à régler les problèmes d’aujourd’hui ; relancer l’économie et réduire le chômage.

 

Aussi bien Manuel Barroso, qui vient de rejoindre Goldman & Sachs, que Jean-Claude Juncker ont démontrés qu’ils sont inféodés à la finance internationale pour les plus grands malheur des Etats européens et de leurs citoyens.

 

Dans ce contexte, le MCG, ni gauche ni droite, est d’actualité, car il faut additionner et libérer les énergies, remobiliser la population pour construire une société plus équilibrée, centrée sur les citoyens, et solidaire avec les plus faibles.

 

La liberté doit être au service de l’égalité, faire confiance aux solutions pragmatiques.

Mettre en places des règles pour permettre à chacun de construire son autonomie, avec un système intégrant la dimension sociale et environnementale et accompagner et protéger les plus faibles de notre société.

 

 

 

Daniel Sormanni

Député au Grand-Conseil - Genève

22:00 Écrit par Daniel Sormanni dans Air du temps, Citoyens, Economie, Emploi, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.