20/07/2013

LA FRANCE VEUT LA GUERRE, ALORS, ELLE L'AURA

Il est tout à fait intolérable de laisser faire et la police cantonale aurait du dénoncer ce cas, avéré, au Ministère Public de la Confédération, afin d'émettre une protestation officielle au gouvernement français. Il s'agit bel et bien d'espionnage. Ceci dit la meilleures défense est l'attaque et le canton de Genève serait bien inspiré de dénoncer la convention qui ristourne 3,5 % de la masse salariale perçue par les frontaliers à Genève.

De plus il convient de revoir la fiscalité des frontaliers à Genève, qui paient notablement moins d'impôts, que les résidents, à conditions salariales et de charges de familles identiques. Chercher l'erreur.

Dans un autre domaine, mais qui concernent aussi les frontaliers, c'est celui de l'assurance maladie LAMAL, LES FRONTALIERS PAIENT MOINS QUE LES RESIDENTS GENEVOIS (env. -25 %).

Alors agissons, et votons MCG, le 6 octobre 2013.

 

Daniel Sormanni

Conseiller municipal Ville de Genève

Membre de la commission des finances

 

15:35 Écrit par Daniel Sormanni dans Air du temps, Citoyens, Economie, Emploi, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.