29/10/2012

LA REINE DE L'IMMOBILITÉ CAMPE SUR SES POSITIONS

 

SEGE-1.jpg.

 

 

 

 

Engagements aux TPG : les fossoyeurs de l’emploi des résidents genevois !

 

  

 

Le Syndicat des employés genevois (SEGE) a appris que la Conseillère d’Etat continue à engager ses cadres au-delà de la frontière et même beaucoup plus loin. C’est à Toulouse que Mme Michèle Künzler, la reine de l’immobilité, est allée chercher le nouveau directeur en charge des transports collectifs.

 

Nous sommes inquiets pour l’emploi des résidents genevois. Les TPG continuent d’engager en priorité de nouveaux frontaliers pour les postes de chauffeurs et autres. Avec le chômage qui est en hausse, c’est insupportable. Rappelons que les chiffres de septembre, faussement annoncés à la baisse, sont en forte augmentation à Genève.

 

Nous ne pouvons plus tolérer cette politique de l’emploi qui prétérite les résidents.

 

Le SEGE exige la préférence cantonale.

 

 

 

Shadok.png

 

 

 

 

Et pour finir, nous ne suivrons pas l’exemple des Shadocks, qui tapent toujours sur les mêmes pour faire taire les mécontents…

 

Daniel SORMANNI

Secrétaire général du SEGE

 

CP 340

1211 Genève 17

 

com@sege.chwww.sege.ch

 

Renseignements : Daniel Sormanni, secrétaire général du SEGE, tél. 076 379 64 07.

 

 

20:48 Écrit par Daniel Sormanni dans Air du temps, Citoyens, Economie, Emploi, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | |

Commentaires

Est-il possible de connaitre une seule action concrète que votre "syndicat" ait menée depuis sa création.En dehors des affirmations à l’emporte-pièce dont vous ou Madame Rolle vous êtes fait les spécialistes.concernant Merck par exemple "Taper du poing sur la table" ou des considérations généralement xénophobes donnant "la préférence aux genevois" résidants à Genève ou ailleurs en France . Votre site WEB est inaccessible vos status le nom des membres de votre comité sont d'autant d'inconnues qui me font furieusement penser que vous êtes l’éphémère président d'un train fantôme.
j'ajoute qu'à l'image du MCG dont vous êtes péniblement une petite courroie de transmission seuls les commentaires élogieux passent la rampe .
Est-ce que je me trompe?

Écrit par : briand | 29/10/2012

La décision de cette élue ne peut passer pour simplement "malencontreuse"

Si ce genre de décision est incontrôlé - alors elle doit être annulable par ex pour non conformité (manque de recherches confirmées sur le marché de l'emploi local), et la responsable, sanctionnée avant déchéance politique

avec ce cumul de nominations borderline & cas de clientélismes hors contrôle, c'est l'ensemble de la classe politique qui est discrédité, fondamentalement destructif de la confiance du citoyen dans le fonctionnement de nos institutions.

Et avec cette nouvelle crise de l'emploi et licenciements de masse, qu'en est-il pour le sens inverse, celle des suisses résidents frontaliers?

Que pense faire le SEGE pour les suisses résidents du côté français de nos frontières, leur emploi, les discriminations à leur encontre qu'exercent GTE, Pôle Emploi, le conseil général de Hte Savoie, etc?

- où le GTE est uniquement préoccupé de la défense des intérêts des français, (faut pas s'y inscrire suisse non binational ET attendre qqchose, sous peine de rejet, commentaires négatifs voire agressifs anti-suisses & autres discriminations ex. non traitement des problèmes)

- où PE exerce toutes pressions de rejet sur le chomeur CH (commentaires dégradants, humiliations, ignorance totale du profil professionnel) obligeant le suisse à candidater en F, accepter le 1er emploi (d'employeurs fr refusant le CH..), soutenant, aidant par contre tous français dans recherches d'emplois en Suisse (démarches, permis etc incl)

- sans parler de l'isolation individuelle du CH dans toutes démarches administratives en Fr jusqu'à l'heure de la retraite, qui ne tombe pas aux mêmes dates pour les suisses frontaliers (et là rebelote: discrimination anti-suisse, jusqu'à harcèlements téléphoniques, d'employés de caisses de retraite fr "vous faites quoi ici? vous venez chez nous que pour les retraites!" etc)

Que peut faire le SEGE avec le tentaculaire projet agglo-franco-valdo-genevois, essentiellement financé par les contribuables suisses, mais orienté essentiellement développement et enrichissement français?

- Tandis que les politiques français bien que sur-endettés s'envolent dans l'agglo franco-valdo-genevoise pour se développer à vitesse V avec nominations de chefs et de co-présidents, constructions de bâtiments neufs pour nouvelles associations fr financées par GE, VD, la CH en charge du développement trans-frontalier (comprendre: développement français)

Que peut faire le SEGE pour l'emploi des suisses résidents frontaliers, qui n'ont aucun représentant, aucun soutien du fait de leur lieu de résidence et nationalité?

- le suisse résident frontalier en France ne trouve rien, pas d'info, pas de soutien de la ville de GE, aucune association: rien n'existe sur internet pour le frontalier suisse
Faites vos recherches sur le web pour "frontalier suisse": tout va dans le sens d'aides pour le français-> Suisse.

Écrit par : Pierre à feu | 30/10/2012

Heureusement en suisse si on est licencié on peut recevoir le 100 % de son salaire grâce à l'assurance complémentaire de protection du niveau de vie de We Club, les syndicats devraient s'y intéresser et l'offrir à leurs memmbres, à méditer !

Écrit par : Laurent | 10/11/2012

Les commentaires sont fermés.