15/10/2012

UNE NOUVELLE CONSTITUTION

Le Syndicat des Employés Genevois (SEGE) à pris acte de la décision sortie des urnes ce jour, relative à la nouvelle Constitution.

 

Nous constatons que ce nouveau texte constitutionnel n’a pas attiré les foules avec un taux de participation très faible de 30%. Il n’a pas non plus amené un enthousiasme en regard de l’enjeu avec un taux de 54% contre 46% (taux connu au moment de la rédaction du communiqué). La Ville de Genève et quasiment toutes les villes suburbaines ont voté non.

 

Nous pouvons regretter que ce texte ne soit absolument pas innovateur et qu’il implique des régressions de droits démocratiques notamment les droits syndicaux, les référendums, et initiatives.

 

Des grands principes fondamentaux flous, non opposables; nous font craindre pour l'avenir de la démocratie de Genève et pour ses libertés.

 

Le SEGE restera attentif à la suite du processus et ne manquera pas de peser dans les débats qui vont suivre, et d’apporter ses solutions pour le bien des Citoyennes et des Citoyens de Genève.

 

Daniel SORMANNI

Secrétaire général du SEGE

11:21 Écrit par Daniel Sormanni dans Air du temps, Citoyens, Economie, Emploi, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.