22/09/2012

L'HONNEUR DES RESIDENTS GENEVOIS

HUMMEURS A L'ATTENTION DE M. Antoine VEILLIARD

 

Monsieur

 

 

Vos propos sont méprisants pour les résidents Genevois, ils ne sont pas des nantis, ni des notables, comme vous, et ne peuvent pas admettre de ne pas avoir la priorité à l'emploi sur de nouveaux arrivant. Il est aussi parfaitement normal que pour diriger une régie publique un candidat Suisse soit préféré.

 

 

 

En tant que Suisse essayer de postuler un poste similaire, voir même de rentrer dans la fonction publique française, c'est juste impossible et interdit par les lois de votre pays. Quels engagements la France a t-elle pris pour corriger ces injustices.

 

 

 

Votre fantasme de traiter les Suisse habitant en France, comme ayant été chassé est méprisant et ces citoyens, comme les autres habitants de Genève, sont respectés comme il se doit.

 

 

 

Je suis un fervent partisan de la construction de logements à Genève, répondant aux besoins prépondérants de la population, particulièrement par les coopératives et si vous prétendez être un acteur attentif et connaisseur du bassin Genevois, vous devez savoir que les blocages sont multiples et viennent de différents  milieux, politiques, associatifs et immobiliers.

 

 

 

Alors plutôt que d'insulter le peuple de Genève, participer à débloquer la situation sur le front du logement; ce serait plus intelligent.

 

 

 

Avec mes salutations les meilleures.

 

 

 

 

 

Daniel Sormanni

 

Conseiller municipal

 

17:19 Écrit par Daniel Sormanni dans Air du temps, Citoyens, Economie, Emploi, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | |

20/09/2012

L'ETAT VEUT DEPLUMER LA VILLE

L'avant projet du Conseil d'Etat. sur la péréquation intercommunale, attention au piège anti Ville de Genève. C'est une nouvelle attaque contre la Ville et je m'y oppose et la condamne.

Il est trop simple de mettre en place une nouvelle péréquation qui prive la Ville de 113 millions et de dire que les communes qui profitent des prestations de la Ville, "Culture, Sports, etc", doivent payer plus, sans proposer quoique ce soit de concret.

De plus de taxer les contribuables uniquement sur leurs lieu de résidence affaibli fortement la Ville qui a la majorité des emplois du canton sur son territoire, mais paye aussi une grande part des charges de la collectivité du canton de Genève. Alors que la constituante à renoncé, face à l'opposition des communes, à introduire cette disposition, l'Etat revient par la loi avec cette disposition, c'est juste malhonnête.

De plus de dire que l'Etat récupère le Grand-Théâtre, notamment, sans dire comment il va financer les 60 millions, alors que lui-même s'enfonce dans les déficit, c'est irresponsable.

L'Etat revient à ses vieux rêves, comme lors de la tentative, il y a quelques années de supprimer la commune Ville de Genève.

Entrons en résistance

Je refuse que l'Etat dépouille la Ville de Genève de ses joyaux, pour la réduire à l'état de commune ordinaire,........vieux rêve de l'Etat.

 

Daniel Sormanni

Conseiller municipal

15:50 Écrit par Daniel Sormanni dans Air du temps, Citoyens, Economie, Emploi, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |

19/09/2012

Présidence des régies publiques

Daniel Sormanni

14:58 Heures
Signaler un abus

Aprè les HUG, la saga continue, le Conseil d'Etat perd la tête et propose un frontalier, même familier à la présidence des TPG. Non ce n'est pas acceptable, et encore moins de modifier la loi en urgence pour permettre cette nomination. Le SEGE (Syndicat des Employés Genevois)s'oppose formellement et fermement à cette manière de faire et à cette nomination.Daniel Sormanni,secrétaire général du SEGE et Conseiller municipal de la Ville de Genève.

15:14 Écrit par Daniel Sormanni dans Air du temps, Citoyens, Economie, Emploi, Humeur, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |