14/06/2012

Politique économique à Genève et ....MERCK SERONO

 

 

 

Communiqué de presse du SEGE-Merck Serono.doc   

       Communiqué de presse du SEGE

 

 

 

Merck Serono : le Conseil d’Etat doit taper du poing sur la table

 

Le SEGE - Syndicat de défense des employés genevois  - qui vient d’élire un nouveau Secrétaire général, Daniel Sormanni, réclame davantage de fermeté de la part du Conseil d’Etat pour défendre les travailleurs.

 

Le SEGE, qui défend les travailleurs genevois, demande au pouvoir politique de prendre les mesures qui s’imposent.

 

Le constat :

-         1250 postes ont été supprimés par la multinationale, sans compter les emplois des sous-traitants eux aussi très nombreux.

-         Les sociétés pharmaceutiques comme Merck Serono bénéficient de prix de ventes excessifs et de situations qui leur permettent d’engranger des milliards payés par les consommateurs et les contribuables (recherche financée par l’Etat, subventionnement de l’assurance maladie).

-         Malgré ces cadeaux étatiques, les entreprises pharmaceutiques délocalisent brutalement, ce qui est également payé par les assurés de l’assurance-chômage et par les contribuables (effets sociaux)

-         Le président de Merck Serono était également président de la Chambre de commerce et n’a pas immédiatement démissionné, ce qui pose de sérieuses questions.

-         Le Gouvernement genevois n’a réagi que très tardivement et très mollement.

 

Le SEGE demande instamment au Conseil d’Etat genevois de taper du poing sur la table et de faire pression sur la société multinationale avec toute l’énergie nécessaire, pour défendre les employés. En effet, il y a un nombre important de résidents genevois.

 

Le SEGE réclame également un plan d’action du Gouvernement en faveur des employés de Merck-Serono :

-         Engagement des employés résidents genevois dans les postes vacants de l’Etat de Genève et à la Ville ;

-         Attribution de mandats publics aux sociétés sous-traitantes en particulier dans les services et l’informatique ;

-         Pression auprès de Merck-Serono pour garder le maximum d’emplois possible à Genève.

-         Remise en cause du soutien aux entreprises pharmaceutiques qui grèvent les finances publiques et sèment la pagaille sociale.

 

Voici notre constat et nos propositions.

 

Le SEGE, syndicat qui défend les résidents genevois, vient d’élire un nouveau Secrétaire général en la personne de Daniel Sormanni, qui a une longue expérience syndicale. Membre de la FTMH pendant 20 ans, Daniel Sormanni en a été le président en 1979.

 

En une période difficile pour les travailleurs de notre canton, Daniel Sormanni va donner une impulsion au SEGE pour une meilleure défense et plus de solidarité pour les travailleurs et employés habitant Genève.

 

 

 

 

CP 340

1211 Genève 17

 

www.sege.ch

com@sege.ch

 

 

 

 

 

11:47 Écrit par Daniel Sormanni dans Air du temps, Economie, Emploi, Humeur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | |