15/01/2012

LA REINE DE L'IMMOBILITE BOUGE PEUT

Motion urgente


TPG, machine arrière toute !

Conformément à l'article  30A de la loi sur l'administration des communes (LAC) et l'article 56 du règlement du Conseil municipal de la Ville de Genève.

 

Considérants :

 

  • - Que le nouveau réseau TPG entré en vigueur début décembre 2011 ne répond pas aux demandes des citoyens Genevois;
  • - Que le nouveau réseau n'est absolument pas efficace en termes de mobilité et qu'il engendre plus de problèmes que de solutions;
  • - Que le prix du billet ayant augmenté à 3,50 frs ne permet pas de traverser le canton en 1 heure tellement le réseau est encombré;
  • - Que le résultat de ces modifications est un blocage généralisé de la Ville de Genève, avec le mécontentement de tous les usagers; à savoir les utilisateurs des TPG, les piétons, principalement les personnes à mobilité réduite et les enfants, les cyclistes et les automobilistes;

 

Le Conseil municipal invite le Conseil administratif

 

  • - A tout faire pour revenir dans les plus brefs délais à l'ancien réseau TPG, à rétablir en priorité l'ancien réseau de trams comme le permet le RD 806 (rapport du Conseil d'Etat sur le projet de Plan directeur des transports publics 2011-2014);
  • - Mettre en œuvre, avec l'Etat et les TPG une commission d'experts indépendants pour analyser le réseau des TPG et proposer des solutions;
  • - A ne pas se précipiter pour créer une voie TPG sur le pont du Mont-Blanc, qui va bloquer encore plus la Ville; mais de prévoir l'installation d'une ligne de tram, en procédant à son élargissement;
  • - A exiger que toutes modifications du réseau des TPG sont soumises pour consultation au Conseil municipal, par voie de résolution, conformément à la LRTP (loi sur le réseau des transports publics), article 4, al. 4, ainsi que son règlement d'exécution (RRTP), article 4, al. 2.

 

 

 

Pour le groupe MCG : Daniel Sormanni

11:30 Écrit par Daniel Sormanni dans Air du temps, Economie, Humeur | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : ciculation, tpg, usagers, automobilistes, blocage de la ville, économie | |  Facebook | | |

Commentaires

Ce n'est pas de nouvelles lignes de trams que Genéve a besoin,c'est un métro.

Écrit par : Chauffat Albert | 15/01/2012

Quand on prend des décisions à l'abri du regard du peuple, les magouilles des petits copains donnent le résultat que tous les genevois connaissent, et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. C'est pourquoi une plus grande transparence et davantage de contrôle sur ces régies étatiques est plus que nécessaire.

Écrit par : Amar | 15/01/2012

Les commentaires sont fermés.